Focus Étudiant: Ryan Le

  • Ryan Le

Du blog de l’Institut des métiers et des technologies du Manitoba (MITT)

Chaque année, les Bourses d’études canadiennes en impression fournissent des dizaines de milliers de dollars d’aide financière pour attirer «les meilleurs et les plus brillants» étudiants vers les professions de la communication graphique. Aider les étudiants à se payer des études postsecondaires pertinentes pour l’industrie aujourd’hui génère un retour sur investissement significatif demain en développant des professionnels innovants qui continueront de faire progresser l’industrie – * qui, au Manitoba, comprend 100 entreprises d’impression commerciale et d’impression d’étiquettes; des ventes annuelles supérieures à 850 millions de dollars; et un effectif d’environ 3 500 personnes.

* Association de l’industrie de l’imprimerie du Manitoba.

Soixante-huit étudiants de cinq écoles à travers le Canada ont reçu des bourses d’études canadiennes pour l’année scolaire 2019-2020, dont cet étudiant de Winnipeg, Ryan Le, diplômé de l’école secondaire Kelvin High, qui a commencé en septembre son programme de technicien en graphisme et en impression à l’Institut des métiers et des technologies du Manitoba (MITT). Un cadet depuis les six dernières années, Ryan Le, non seulement entre dans son programme grâce à la confiance d’une bourse d’entrée financée par l’industrie, mais il a également eu sa juste part d’expérience dans l’industrie, bien qu’il n’ait obtenu son diplôme d’études secondaires que récemment. Un stage, organisé avec l’aide de l’un de ses professeurs à Kelvin, a conduit à six semaines d’expérience pratique dans la société d’impression locale Signs Now.

Selon Ryan Le, cela comprenait la pratique d’une variété de processus typiques dans un environnement de production d’impression, du travail de préparation général aux travaux de préparation spécialisés et aux applications d’impression; cela incluait même, la combinaison des bons produits et informations contractuelles pour les cueillettes des clients.

Avec une certaine connaissance du monde réel, Ryan Le a commencé GPT avec son objectif de relever les nouveaux défis que le programme lui présentera.

«Je pense que ça l’a été très intéressant. C’est assez difficile », dit Ryan Le, «c’est la partie que je préfère. J’aime ne pas avoir quelque chose de très facile à faire tout de suite, les défis me gardent intéressés. »

Après quelques semaines de cours, Ryan Le a déjà été mis à l’épreuve. Ses trois premières missions étaient des dessins avec une touche unique: chacun devait être complété en un seul trait. Tout d’abord, sa main sans regarder. Deuxièmement, sa main tout en regardant. Troisièmement, reproduire le visage vu sur une image remise par l’instructeur.

«Ce sont mes premiers essais en dessin, je n’en avais vraiment pas fait beaucoup auparavant», explique Ryan Le, admettant que la partie dessin des cours est une nouvelle expérience, «mais j’ai vraiment beaucoup appris en dessinant ces choses simples . »

Pour l’instant, Ryan Le est ravi de voir ce que le programme de technicien graphique et d’impression lui apporte, car on lui a dit de bonnes choses de la part des anciens étudiants. À long terme, il espère un jour posséder sa propre imprimerie. Sa raison est assez simple.

«Je veux aider quiconque a une idée de ce qu’il veut faire. Même si c’est une idée folle, je veux en faire une réalité. »

« La mission du Fonds de bourses d’études de l’Association canadienne de l’imprimerie est d’intéresser les jeunes gens les plus talentueux à l’industrie des communications graphiques en leur fournissant une aide financière pendant leurs études en administration des arts graphiques ou dans un programme technique d’un établissement d’enseignement approuvé. »